LA CALAMINE, UN PORTRAIT, UNE HISTOIRE

La Calamine, une commune multiple. La Calamine, une commune authentique, où chacun se sent chez soi. L’histoire unique de notre commune se mêle à la modernité pour proposer, au cœur de la splendide Belgique de l’Est, un point de rencontre central pour jeunes et moins jeunes, pour petits et grands et pour tous ceux qui souhaitent découvrir La Calamine.

Découvrez La Calamine

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les noms « La Calamine » et « Hergenrath » sont mentionnés pour la première fois en 1280. Le nom « La Calamine » vient du latin médiéval « Cal(a)minis » et signifie « près des pierres calaminaires ». L'exploitation du gisement de calamine est documentée comme ayant commencé en 1344. L’extraction de zinc dans notre commune a connu son apogée sous l’égide de la Société Anonyme des Mines et Fonderies de Zinc de la Vieille-Montagne, en abrégé « Vieille-Montagne », fondée en 1837. 

 

De 1439 à 1794, la « vieille montagne où les Aixois creusaient », est gérée en tant que bien domanial du Duché de Limbourg en faveur des différents ducs de Brabant-Limbourg : d’abord les ducs bourguignons issus de la Maison française de Valois, puis leurs héritiers, les Habsbourg, en commençant par les Espagnols et enfin, à partir de 1703, les Autrichiens. Par le biais de différents traités de partage et l’Acte final du Congrès de Vienne le 9 juin 1815, la Prusse obtient plusieurs cantons du département de l’Ourthe, dont Eupen, ainsi que la pointe saillante du canton d’Aubel, le territoire sur lequel La Calamine se trouve aujourd’hui, appelé « Moresnet-Neutre » par le passé. Les deux puissances espèrent ainsi s’approprier la « vieille montagne ». Les habitants de Moresnet-Neutre s’opposent toutefois au fait que cette situation provisoire prenne fin.
Ils envoient plusieurs pétitions et se prononcent en faveur d’un rattachement à la Belgique si le partage s’avère inévitable. Par l’article 32 du Traité de Versailles du 28 juin 1919, l’Allemagne reconnaît la pleine souveraineté de la Belgique sur l’ensemble du territoire de Moresnet-Neutre. Après les élections communales organisées dans la nouvelle commune belge, le premier conseil communal calaminois élu prête serment le 7 février 1923. Lors de la fusion des communes en 1977, La Calamine prend la forme qu’on lui connaît aujourd’hui. Elle est composée des anciennes communes d’Hergenrath, de La Calamine et de Neu-Moresnet.
Source : www.ostbelgien.net

COMMENT VOUS RENDRE À LA CALAMINE ?

Vous rêvez depuis toujours de découvrir notre commune et toutes les opportunités diverses qu’elle offre ? En bus, en train ou en voiture – depuis la zone frontalière, vous pouvez rejoindre La Calamine en quelques minutes. Nous nous réjouissons de votre visite !

 

En bus

La ligne 396, qui relie Eupen et Vaals, s’arrête à La Calamine et à Hergenrath.

La ligne 171, Verviers – La Calamine, s’arrête également dans le centre de notre commune.

La ligne 710 relie Welkenraedt et La Calamine.

La ligne 24 de la société allemande AVV propose une liaison directe depuis et vers la gare routière d’Aix-la-Chapelle.

En voiture

Dans votre système de navigation, saisissez l’adresse la plus centrale de la commune, « Rue de Liège, 4720 La Calamine ».

Autoroute E40/A4 :

Direction Aix-la-Chapelle, prendre la sortie 37ter à Thimister-Clermont, puis suivre la direction Henri-Chapelle – La Calamine.

Direction Liège, prendre la sortie 39 à Eynatten, puis tourner à gauche sur la route d’Aix-la-Chapelle/N68 et suivre ensuite Frepert, la rue d’Hergenrath, la rue de Hauset, la rue de la Gare et la rue de la Vieille Montage en direction de la route de Liège/N3 à La Calamine.

En train (gare de Hergenrath)

Aachen Hauptbahnhof (gare centrale d’Aix-la-Chapelle) vers Spa-Géronstère, départ toutes les heures à partir de 7 h 04 jusque 20 h 04, arrêt à Hergenrath (7 h 13) – Welkenraedt – Verviers
Spa-Géronstère ver Aachen Hauptbahnhof, départ toutes les heures à partir de 6 h 38 jusque 19 h 38, arrêt à Verviers – Welkenraedt – Hergenrath (7 h 48).

À vélo

En suivant le Ravel/Ligne 39, vous arriverez dans le nord de La Calamine.
Vers le sud-est, vous roulerez environ 13 km sur l’Inter-RAVeL Vennbahn depuis Raeren.

MARIE-ISABELLE HILLIGSMANN

La maison de repos et de soins pour personnes âgées, « Résidence Leoni », a ouvert ses portes début février. La calaminoise Marie-Isabelle Hilligsmann en est la directrice.

Le terrain sur lequel la Résidence Leoni a été construite, elle le connaît comme sa poche. Et la raison est toute simple : elle y a passé son enfance. La maison de son enfance se trouve au numéro 166 sur la rue de Liège où ses parents, Hubert Hilligsmann et Loulou Ohn, habitent toujours. Marie-Isabelle réside à présent à Hombourg avec sa famille.

Lors de sa publication, mi-avril 2021, le premier numéro du « Kelmis magazine » a consacré son article de couverture à la Résidence Leoni.

MARIE-ISABELLE HILLIGSMANN

Directrice de la Résidence Leoni

JOSEPH NYSSEN

Joseph Nyssen gère le café-restaurant « Im Winkel » à Hergenrath depuis 25 ans. Pour autant que les conditions sanitaires le permettent, Nyssen tiendra une grande fête le 15 novembre. « Le 15 novembre 1996, j’ai ouvert le Winkel. Pour célébrer cet anniversaire, je proposerai ce jour-là des boissons au prix d’il y a 25 ans », explique-t-il.

Joseph Nyssen compte gérer le « Winkel » pendant encore deux ou trois ans tout au plus. Puis il commencera sa retraite bien méritée.

JOSEPH NYSSEN

Patron du « Winkel »

LARISSA SCHMITZ

Avec Larissa Schmitz, un vent féminin souffle dans le travail de jeunesse en milieu ouvert de la commune. La jeune femme de 27 ans travaille au Centre d’animation de la jeunesse (JAZ) depuis octobre. Ses tâches sont variées : elle est présente à la maison des jeunes, elle est responsable du travail social, du travail sur le terrain, de la gestion de projets et de l’aide individuelle.

Une de des priorités est la création d’un groupe de filles. Un autre cheval de bataille est le travail avec les jeunes à Hergenrath. « Il faut plusieurs années pour monter un projet durable. Et puis, il faut persévérer. »

LARISSA SCHMITZ

Travailleuse jeunesse

ANDY ET ROBERT GOEBBELS

Le 11 juin dernier, un passage de témoin historique a eu lieu au sein du monde du carnaval de la commune. 

Après 34 ans à la tête du  « Küschespektakel », Robert Goebbels (64 ans), alias  « Pinsel », a décidé de laisser la place aux jeunes. Il délègue ainsi la présidence à son fils Andy (27 ans). « Cela me tient à cœur. Je veux continuer ce que mon père a mis en place », assure Andy. Andy travaille comme menuisier chez son oncle José Adler.

« Pinsel » est pensionné et a travaillé pendant 28 ans comme peintre en bâtiment pour la commune.

ANDY ET ROBERT GOEBBELS

Nouveau et ancien patron du « Küschespektakel »

MICHAEL VAHLEFELD

Michael Vahlefeld est le directeur de l’école primaire à l‘Athénée César Franck (ACF). La décoration intérieure de son bureau ne laisse aucune place au doute : Michael est un grand fan du FC Schalke 04. Il a épousé sa femme Sabine à Schalke.

Le père de trois enfants est devenu fan du FC Schalke 04 grâce à sa grand-mère, avec qui il a regardé à la télévision le match de coupe en 1984 entre Schalke et le Bayern.

Outre le football et l’enseignement, cet instituteur diplômé adore aussi jouer aux échecs, faire de la lutte et est un ami des bouviers bernois.

MICHAEL VAHLEFELD

Directeur de l'école primaire (ACF)

ANDRÉ BULKAERT

André Bulkaert est le nouveau directeur intérimaire de l’école communale de La Calamine pour les années scolaires 2021/2022 et 2022/2023. « Monsieur André » est le successeur de Patricia Maats.

André a fréquenté l’école communale et a ensuite passé sa rhéto au Collège Notre-Dame de Gemmenich. Il a obtenu son diplôme d‘instituteur maternel au Centre Scolaire Sainte-Croix de Liège. Au moment de l’obtention de son diplôme, il était le seul homme enseignant en maternelle dans la province de Liège et le troisième en Belgique. Il a eu son premier jour de travail en tant qu’instituteur maternel à l’école communale le 10 octobre 1983.

Il est actuellement un membre actif de la chorale paroissiale. Dans le monde du théâtre, le nom de Bulkaert est également connu de tous. Il fait partie de la «Volksbühne » et participe aux Jeux de la Passion.

ANDRÉ BULKAERT

Direktor der Gemeindeschule Kelmis